ROSATOM DÉCLARE L’ANNÉE 2020 D’INTENSIFICATION DES ACTIVITÉS COMMUNES AVEC LE CONGO.

0
57

Brazzaville, 25 SEPT – Le directeur général de la corporation de l’Énergie Atomique (ROSATOM) de la Fédération de Russie, M. Alexey Likhachev, a déclaré, le 17 septembre à Vienne en Autriche, l’année 2020, une année d’intensification des activités communes avec la République du Congo et avec l’Afrique.

Cette déclaration a été faite lors de la rencontre entre le directeur général de ROSATOM et le ministre congolais de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, au cours de laquelle M.Likhachev, a invité la délégation congolaise à visiter les sites de l’industrie nucléaire, notamment,  la centrale nucléaire de 1200 MW,  des réacteurs de recherche et de leur configuration pour le domaine de l’agriculture et de la médecine, des installations puissantes qui font parti de la logistique globale.

Il s’est agi, avec le directeur général de ROSATOM, des modalités de la mise œuvre de l’accord de Coopération signé le 23 Mai 2019, à Moscou, en Fédération de Russie.

  1. Likhachev a, en effet, rassuré le ministre de continuer à développer les activités communes et de faire tout le possible pour accélérer les travaux relatifs à la création du comité de coordination et de la feuille de route.

Il a ainsi invité le ministère à prendre part à la conférence Russie-Afrique qui se tiendra  du 22 au 24 octobre à Sotchi, en vue d’organiser la table ronde sur la thématique nucléaire et pour parler des sujets communs y compris celui du centre des sciences et des technologies nucléaires.

Le directeur général de ROSATOM a martelé que son institution va passer très vite des paroles, des mots, des accordsà des activités pratiques telsque la formation des cadres, des professionnels dans le domaine nucléaire ainsi que la création de l’infrastructure nécessaire.

Le ministre Coussoud-Mavoungou a, pour sa part, manifesté la disponibilité du Gouvernement congolais de recevoir à Brazzaville, en octobre 2019, les experts Russes afin de créer ensemble les conditions pour que les choses avancent tout en le rassurant d’accéder à l’invitation faite pour des séances de travail en novembre 2019 en Russie.

Le réchauffement des relations entre la République du Congo et la Fédération de Russie passe aussi par l’énergie atomique et le ministre Coussoud-Mavoungou a reçu des instructions fermes du président de la République pour que ce qui a été signé et prévu soit réalisé pour permettre que la position géographique du Congo puisse être aussi importante dans ce secteur particulier.

Il a affirmé que la recherche scientifique au Congo tient sur deux pôles, celui de la République française et la fédération de Russie, ce qui est donc normal pour que les relations entre les deux États puissent évoluer.