L’UNESCO ENTEND APPORTER DES SOLUTIONS DURABLES DANS LE DOMAINE DE LA BIODIVERSITÉ ET DANS LES SCIENCES HUMAINES.

0
264

BRAZZAVILLE, 21 JANVIER –  L’UNESCO entend apporter des solutions viables et durables dans les domaines de la biodiversité, de la technologie, de l’innovation ainsi que dans les projets des Fonds bleu et  vert pour l’avenir des populations et surtout pour cette partie si précieuse pour l’humanité qui est le bassin du Congo, a fait savoir le représentant  par intérim sortant du bureau de Brazzaville, M. Vincenzo Fazzino.

Il l’a fait savoir à l’issue d’un entretien, le 17 janvier dernier à Brazzaville, avec le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

Les deux personnalités ont abordé, dans les domaines des sciences exactes, les sciences sociales et humaines, les questions d’hydrologie, de biodiversité, d’océanographie, des Sciences  Techniques et Innovations (STI), de l’opportunité d’avoir au Congo une politique des STI.

  1. Fazzino a indiqué avoir abordé avec le ministre, « les sujets comme la bioéthique, la transformation sociale qui sont des sujets très importants dans un pays comme le Congo qui se trouve dans une biodiversité humaine et naturelle telle que pour la science et la recherche urbaine ».

Au cours  de cette audience, M. Fazzino a présenté le nouveau Représentant par intérim du Bureau du Congo, représentant de l’Unesco du Bureau de la République Démocratique du Congo, M. Jean Pierre ILBOUDO, PhD.

Pour M. ILBOUDO, PhD, la coopération entre l’Unesco et le Congo dans le domaine de la recherche scientifique est excellente. « Nous avons des programmes très enrichissants, des programmes porteurs, notre tâche est d’accompagner la réalisation de cette mise en œuvre aussi complexe parce qu’il ne faut pas seulement les accompagner mais il faut les réussir, il faut  transformer  les défis en opportunités de réussite et de succès », a-t- il déclaré.

Notons qu’en novembre 2019, se tiendra à Paris, l’Assemblée Générale de l’UNESCO.