LES INSTITUTS ET CENTRES APPELÉS AU RESPECT DES MESURES BARRIÈRES CONTRE LE CORONAVIRUS.

0
2191

BRAZZAVILLE, 27 MARS – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a demandé, le 24 mars dernier à Brazzaville, à tous les chefs des structures, instituts et centres de recherche de créer les conditions de respect aux mesures barrières édictées par le Gouvernement contre la pandémie du coronavirus (covid 19).

Au cours d’une réunion avec les directeurs généraux et centraux des structures sous tutelle, il a été constaté que les instituts et centres de recherche se sont approvisionnés en gel-hydro-alcoolique et au renforcement du dispositif avec seau d’eau et savon liquide à l’entrée de la cité scientifique et de chaque structure.

Insistant à tenir les lieux propres et sains, le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a ordonné aux chefs de structures de couvrir en pavés l’entrée de la cité scientifique et   convier les chercheurs à apporter toutes les idées et tous les moyens permettant de lutter et de freiner la propagation du coronavirus (covid 19) en République du Congo.

Il a été mis en place au sein du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, un Groupe Technique de travail chargé de mener des réflexions sur la pandémie à coronavirus COVID 19 en République du Congo.

Ce groupe de travail dirigé par le délégué général à la recherche scientifique et technologique, le professeur Itoua Ngamporo Assori pour mener des réflexions sur le coronavirus (covid 19) a été mis en place dès le début de cette pandémie. Il est composé des chercheurs, toutes tendances confondues.

Le ministre Coussoud-Mavoungou a appelé toutes les compétences à mettre la main dans le travail de recherche de ce groupe.

Au cours de cette même réunion, les chefs des structures ont fait le point du fonctionnement et des difficultés rencontrées par rapport au nouveau dispositif requis sur le circuit financier. Il ressort que les dossiers des budgets d’investissement et de transferts de toutes les structures ont été engagés.

Reconnaissant la situation difficile dans laquelle se trouve les instituts et centres de recherche du Congo, le ministre a rassuré les structures des dispositions adéquates prises pour assurer leur bon fonctionnement. Il les a conviés d’organiser le travail et de tout réguler au deuxième trimestre pour l’organisation, le 30 juin prochain de la journée de la renaissance scientifique, pour le paiement des contributions internationales et pour l’obtention des titres fonciers des sites des instituts et des centres de recherche.