LES EXPERTS APPELES A CRÉER LES CONDITIONS DU RAPATRIEMENT DES SOURCES. RADIOACTIVES

0
207

BRAZZAVILLE, 17 OCTOBRE – Le ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a appelé,le 16 octobre à Brazzaville, les experts nationaux  du programme de coopération technique avec l’Agence International de l’Energie Atomique (AIEA) de créer les conditions du rapatriement des deux sources radioactives ((Co-60) dénutries du CHU de  Brazzaville et celle de Pointe Noire.

Cet appel a été lancé lors de la réunion d’information sur les activités de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique qui a regroupé tous les points focaux au cours de laquelle, le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a insisté sur les dangers que représentent les sources radioactives.

« Au cours du dernier conseil des ministres nous avons insisté sur les dangers que présentaient les sources radioactives et fait notifier que  dans le cadre de nos engagements nous  devrions adopter la loi qui concerne tout le dispositif de l’énergie nucléaire et aussi créer les conditions du rapatriement des deux sources radioactives », a dit le ministre aux experts.

Il a informé les points focaux que le Président de la République par le Conseil des Ministres a donné des orientations au ministre de la santé pour créer les conditions du rapatriement des sources.

 Le ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique  a, à cette même occasion,  expliqué aux experts que « les instructions du Président de créer les conditions du rapatriement des sources sous entend  qu’il demande au  gouvernement gestionnaire de  l’AIEA de prendre toutes les conditions nécessaires et de créer tout ce qui est en notre possible pour que tous les membres du gouvernement qui ont la gestion d’une manière ou d’une autre se mettent au travail ».

Rappelant que le Congo a réaffirmé ses engagements et pris encore d’autres auprès de l’AIEA, le ministre a demandé aux points focaux d’arrêter leurs egos pour la bonne gestion de l’énergie nucléaire et a instruit tous les services compétents de mettre en place  un plan de travail pour réexporter ces sources.