LES CÉRAMISTES CONGOLAIS DÉCERNENT UN PRIX

0
209

COMMUNIQUE DE PRESSE

LES CERAMISTES CONGOLAIS DECERNENT UN PRIX AU MINISTRE COUSSOUD-MAVOUNGOU

BRAZZAVILLE, 27 JANVIER – Les artisans céramistes congolais ont décerné, le 27 janvier à Brazzaville, au Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou un prix qui s’est traduit par la remise d’une œuvre d’art qui constitue un symbole de confiance, d’engagement de détermination, de bravoures et de fierté avec le retour de la gloire aux émotions.

Le Coordonnateur du Club des Céramistes congolais, M. Antoine Nganga a procédé à la remise d’une coupe en argile au ministre de la recherche scientifique à l’issue de l’audience qui leur a accordée.

Pour M. Nganga, les Céramistes congolais unis par leur esprit de patriotisme très développé et fier du parcours socio professionnel très élogieux du Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, lui ont décerné ce prix pour garantir et sceller leur engagement à ses côtés.

Il a expliqué que cette distinction symbolique et honorifique exprime l’engagement à la tête du département et constitue pour le Ministre une marque de reconnaissance solennel et publique grâce à son sens d’équité sans état d’âme, au bon sens d’écoute de tous les jours, de sa vision réaliste et très poussé dans ce domaine, grâce à son sens aigu de profonde responsabilité pour la Nation et grâce à ses capacités à dompter et à apprivoiser l’avenir de ce département avec rigueur et promptitude.

Les Céramistes ont, à cet effet, recommandé au Ministre, que pour atteindre les objectifs, un homme, une mission des moyens et des résultats. Ils lui ont demandé de travailler avec une équipe technique responsable et dévoué, d’être dans l’obligation de valoriser toute potentialité nécessaire présente dans ce département sans discrimination, d’être dans l’obligation de recruter des chercheurs de niveau licence et de doctorat en parfaite collaboration avec les partenaires sociaux, de remettre le conseil scientifique qui serra parrainé par le cabinet et de prendre des mesures rapides, courageuses, concrètes et efficaces.

Le Coordonnateur a souhaité que l’expérience professionnelle du Ministre rencontre les attentes et les exigences du chef de l’Etat et du peuple congolais.

Félicitant le Ministre de la recherche scientifique et de l’Innovation Technologique pour la bonne gestion avec succès et mérite du département, M. NGANGA a fait remarquer au Ministre que sa présence à la tête de ce département n’est pas une fin en soi plutôt un encouragement à mieux faire et ensemble cela est possible.

Il a dit au MRSIT qu’il n’existe plus des problèmes plus important ni plus urgent que de conjurer le succès et le mérite de ce département plutôt que le ministre soit attaché à une politique de défis. Il l’a convié à faire encore beaucoup plus pour préserver ce processus et le faire progresser parce qu’il existe une plus large compréhension du réalisme et de l’efficacité.

Le Coordonnateur du Club des Artisans a une conviction des perspectives, car pour lui, elles donneront beaucoup plus d’impulsion qualitative et significative en tenant compte de ses possibilités colossales et de sa contribution inévitable.

Conscient de l’immensité des difficultés à surmonter, il a appelé le ministre à figurer parmi les grands esprits et devra jouer un rôle d’homme capable de le faire avancer et progresser aux moyens du défi de la République et du millénaire.

La Recherche Scientifique est un département aux identités pluriel à la fois stratégique et sacré considéré comme gage de développement. L’encourageant dans sa manière de travailler, les Céramistes ont l’ambition de combler l’absence de soutien qu’ils ont constaté en soutenant toutes les actions du ministre Coussoud-Mavoungou qui seront entreprises avec succès et honneur à la tête de ce département.

Pour sa part, le Ministre Martin Parfait Aimé COUSSOUD-MAVONGOU a remercié le coordonnateur de ce club en lui signifiant que la vie c’est l’artisanat et la recherche a un défi celui de revenir au centre du développement.

Il a rappelé au Coordonnateur de ce club que la recherche couplé à l’innovation devrait prendre l’envole et tous ensemble ont l’obligation de faire de telle sorte la symbiose vieux et jeunes soient dans une symbolique qui va apporter.

Le Ministre a dit donner la possibilité à ceux qui peuvent.