LE PRIX D’EXCELLENCE SCIENTIFIQUE DU PROJET NGALOU DECERNE AU Dr NKOUA NGAVOUKA.

0
3160

BRAZZAVILLE, 06 NOV – Le prix d’excellence scientifique du projet Ngalou, initié par la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) pour sensibiliser et encourager les jeunes femmes dans les carrières scientifiques a été décerné, le 5 novembre à Brazzaville, au docteur Maryse Dadina Nkoua Ngavouka.

Le prix d’excellence scientifique du projet Ngalou, un projet “Femmes et Sciences” est un prix d’encouragement décerné en marge de la journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, célébrée chaque 10 novembre, pour rappeler l’engagement pris à l’occasion de la conférence mondiale sur la science, organisée par l’UNESCO en 1999 dont l’objectif est de sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la science et de combler le fossé entre la science et la société.

Les femmes ne représentent que 28% des chercheurs dans le monde. En Afrique, suivant les pays, la situation varie de 4% au Tchad, à 55% en Tunisie et en République du Congo environ 13% des femmes scientifiques. Les femmes restent sous représenté dans les sciences, 3% seulement des femmes sont prix Nobel scientifique. Ce qui montre qu’il y a un problème dans la participation des femmes dans les sciences.

Pour le Pr Francine Ntoumi présidente de la FCRM, les causes de la faible participation des femmes dans les sciences sont, entre autres, la mauvaise information sur les carrières, les stéréotypes souvent négatifs de la femme, le manque de rôle modèle.

“C’est dans ce cadre que la FCRM a initié le projet “Femmes et Sciences” pour engager les femmes scientifiques congolaises engagées déjà dans cette voie par la formation spécifique tel le leadership”, a dit le Pr Ntoumi.

Remettant le prix, le directeur de cabinet du ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Jean Claude Boukono a rassuré d’œuvrer aux côtés de l’ensemble des autres départements ministériels pour soutenir tous les efforts visant l’implication des femmes congolaises dans les sciences.

“Les cérémonies de ce genre, à caractère émulatif sont une véritable occasion qui suscite les vocations notamment dans les domaines pointus et diversifiés de la science et de la technologie, elles doivent être encouragées et promus pour le développement harmonieux de notre pays”, a dit M. Boukono.

Il a félicité, encouragé et appelé à plus d’effort l’heureuse récipiendaire du prix d’Excellence scientifique du projet Ngalou de cette première édition 2019.

“Aux autres femmes qui hésitent de s’engager dans la science, nous disons qu’il s’agit là d’une voie salvatrice et nécessaire à l’augmentation de la masse critique des scientifiques congolaise, gage de l’envol de la science dans notre pays et axe de travail du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique”, a-t- il lancé aux femmes.

Mme NKOUA NGAVOUKA est titulaire d’un doctorat en nanotechnologie et nanosciences obtenue en 2015 à l’université de Trieste en Italie. Elle est enseignante, chercheur en physique (assistante CAMES) à l’université Marien Ngouabi en faculté des sciences depuis 2017.

Le Dr Nkoua Ngavouka est chercheuse associée de l’unité de recherche en nanomatériaux et nanotechnotechnologie à l’institut national de recherche en sciences exactes et naturelles de Brazzaville. Elle est auteure de plusieurs publications scientifiques. Polyglotte et lauréate de plusieurs prix et bourses de la communauté scientifique.