LE PAYS ENCOURAGE DANS SON ENGAGEMENT AU PROGRAMME EDCTP.

0
111

BRAZZAVILLE, 20 AOUT  –  La République du Congo, à travers le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique est toujours présente et engagé dans toutes les actions qui sont menée dans le cadre du programme des Pays Européens et en Développement sur les Essais Cliniques (EDCTP),  a indiqué, le 20 août à Brazzaville, le directeur exécutif de cette institution international, le Dr Michael MAKANGA.

Cette indication a été donnée à l’issue de l’audience que le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a accordée à une délégation d’EDCTP, conduite par son directeur exécutif qui l’a encouragé pour son implication dans ces programmes.

« Nous avons abordé avec M. le ministre, le programme qu’EDCTP est entrain d’entreprendre au Congo, sous le leadership du Pr Francine Ntoumi avec le centre CAMTAM qui est un réseau destiné à lutter contre les trois maladies les plus importantes qui sont le SIDA, le paludisme et la tuberculose mais aussi avec un autre programme qui est celui de la préparation des équipes pour faire face aux menaces épidémiques, particulièrement aux menaces d’ebola pour préserver la santé des citoyens du Congo », a dit le Dr Makanga.

Satisfait de la collaboration qui existe entre EDCTP et le  gouvernement congolais, le ministre Coussoud-Mavoungou a fait savoir que  l’activité d’EDCTP au Congo se concrétise par des faits particuliers vécus presque tous les jours. « Je  voudrais tout simplement partir de deux éléments, le CAMTAM et du PANDORA qui sont des structures qui nous ont véritablement accompagné et j’épinglerai la dernière en date, le chikungunia ».

L’EDCTP est la première initiative basée sur l’article 185 ( ex-Art. 169)du traité de fonctionnement de l’Union Européenne qui permet la participation de l’Union Européenne à des programmes de recherche entrepris par plusieurs États membres. Il est un partenariat public-public entre les pays d’Europe, d’Afrique sub-saharienne, et l’Union européenne sur les essais cliniques (EDCTP). Sa mission est d’accélérer le développement de médicaments nouveaux ou améliorés, de vaccins, de microbicides et diagnostics contre le VIH / sida, la tuberculose et le paludisme ainsi que d’autres  maladies infectieuses négligées en Afrique sub-saharienne, avec un accent sur les phases  liées à la pauvreté et des essais cliniques.

Le deuxième programme EDCTP (2014-2024) prend en charge toutes les phases d’essais cliniques (I-IV), y compris la recherche de l’optimisation des services de santé.  La recherche et développement de la capacité de réglementation restent intégrés dans la stratégie de financement de la recherche afin de renforcer les conditions de la recherche clinique en Afrique sub-saharienne

Le siège de l’EDCTP est à La Haye aux Pays-Bas. Un secrétariat d’EDCTP pour l’Afrique est basé au Cape en Afrique du Sud.

L’un des principaux objectifs de l’EDCTP est de s’assurer que les essais cliniques et la recherche qu’elle finance répondent aux besoins et priorités des pays en développement en encourageant l’appropriation africaine, la gestion et le leadership.

Le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique et la Fondation  Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) que préside le Pr Francine Ntoumi  ont signé, le 14 février 2013 à Brazzaville, une Convention de partenariat pour donner suite, entre autre,  aux engagements de notre Pays dans le partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques (EDCTP).

Créée en 2008 sous l’initiative des hommes des sciences, la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a obtenu en 2009 le financement de l’EDCTP au travers du programme CANTAM qui est le réseau d’Afrique centrale pour les essais cliniques.