LE MINISTRE COUSSOUD-MAVOUNGOU REND HOMMAGE AU GARDIEN DE BUT JEAN FELIX YOWANET.

0
6052

BRAZZAVILLE, 2 AVRIL – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a rédigé un ouvrage de reconnaissance aux grandes figures du football congolais dont l’extraordinaire gardien de but de l’équipe V. Club Mokanda, M. Jean Félix Yowanet.

Il y’a de cela 46 ans, s’illustrait Jean-Félix Yowanet, un portier qui avait un talent de plus par rapport à ses aînés. Son talent, c’est le fait d’avoir gardé ses buts inviolés, sans le moindre but pendant toute la phase allé du championnat régional.

Cet exploit fit réagir les bouillants admirateurs de l’équipe de V. Clus Mokanda Aragon rangés en une forme d’organisation appelée « les Chauvins » et de l’affubler de ce surprenant sobriquet de « Zéro Faute ».

« Le gardien de but Jean-Félix Yowanet, est celui qui a réalisé un record jamais égalé et qui ne sera non plus jamais réussi, celui d’avoir gardé la cage pendant 1170 minutes soit l’équivalent de 13 matches sans encaisser le moindre but »,  a rappelé le ministre Coussoud-Mavoungou, d’où, a-t-il expliqué, le surprenant sobriquet de « Zéro Faute » que le ministre a fait découvrir à la nouvelle génération.

Le fait que Jean-Félix Yowanet soit venu de la modeste équipe de Bilala, anciennement appelé Guéna et soit passé titulaire dans un club huppé qui est le V. Club Mokanda avait apporté une note supplémentaire dans la vie sportive de ce joueur.

Le portier Jean-Félix Yowanet était redouté de ses adversaires pour son efficacité avéré, ses arrêts époustouflants et ses sorties audacieux. Il a été l’une des pièces maîtresses de son équipe.

Très sûr sur la ligne de but, ce gardien aux parades extraordinaires savait mettre en échec les attaquants les plus redoutés.

Yowanet avait largement contribué au sacre de l’équipe V. Club Mokanda en 1971, la deuxième équipe de l’intérieur après celui de FC Abeille en 1969.

Dans les buts de son équipe, Yowanet était un gardien de but exceptionnel. Il avait de très grandes qualités techniques qui faisaient de lui une particularité.

Populaire en son temps, Yowanet est, sans nul doute, inscrit aux palmarès des grands gardiens avec des splendides détentes. Pour sa carrure, impressionnant d’aisance, il avait servi de modèle pour de nombreux jeunes qui, aujourd’hui, lui sont reconnaissant.

Découvert dans la zone de la grande forêt du Mayombe, Jean-Félix Yowanet, appelé aussi « Massissa » était un gardien « imbatable ». Yowanet avait fait du football sa principale occupation, jouant d’interminables matches à l’école et au village où il avait aménagé un petit terrain.

Le légendaire gardien de but de V. Club Mokanda, l’inamovible Jean-Félix Yowanet est né à Bilala anciennement Guéna, situé à l’entrée du Mayombe, à un peu plus de 60 km de Pointe Noire, de l’union entre Jean-Félix N’tsimba et de Madeleine Louessi. Il est retraité et vit ses beaux souvenirs à Pointe Noire.

Après Paul Sayal Moukila, ballon d’or 1974, Bahamboula Mbemba Tostao « Ya Tao », le magnifique, voici Yowanet Jean-Félix, le légendaire gardien de V. Club Mokanda et demain Ondjolet Maurice Fontaine (FOM) ainsi que Tchimbakala Gervais Wellot, publications faites par le ministre Coussoud-Mavoungou et Georges Bweillat.