LE MINISTRE COUSSOUD-MAVOUNGOU POUR REDONNER A ODZIBA SA VOCATION DE RECHERCHE EN CULTURE DU MANIOC.

0
2596

ODZIBA, 18 DEC – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a réalisé, le 18 décembre, un état des lieux de la station de recherche agronomique d’Odziba, dans le district de Ngabé, département du Pool, en vue de redonner à cette station sa vocation  de recherche en culture du manioc.

A l’occasion de la visite de cette station de recherche, le ministre a relevé deux choses fondamentales, regarder dans quelle condition relancer les recherches sur la culture de manioc et que toute la technicité possible et nécessaire soit mise en exergue suivant les moyens mis à disposition pour que l’Institut National de Recherche Agronomique (IRA), dans cette dynamique dans cette partie du Pool, puisse reprendre sa vocation d’entant.

« Il est établit qu’en matière de recherche surtout agronomique, ce n’est pas que nous allons produire des tonnes de manioc et des produits agricoles mais, de créer les conditions pour améliorer la qualité et augmenter la productivité », a indiqué le ministre Coussoud-Mavoungou. Il a fait savoir que s’il est établi que c’est une zone qui a été mise en exergue sur le plan de la pluviométrie, les contacts seront pris avec les services habiletés à faire ce travail pour que la recherche agronomique dans cette partie du pays soit encore de mise.

Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a aussi  fait noter que la superficie de la station de recherche agronomique d’Odziba soit préservée en se référant au cadastre afin qu’un titre foncier soit acquis dans les plus brefs délais, pour éviter les appétits des prédateurs fonciers.

A l’issue de la visite du ministre Coussoud-Mavoungou, la directrice de la zone agronomique de Brazzaville le Dr Françoise Romaine Otabo et le chef de cette station, M. Jean Claude Mambou ont exposé au ministre et au Gouvernement, la doléance de connecter la station d’Odziba au réseau électrique et d’y installer un forage pour que la recherche dans cette station aille de l’avant.

La station de recherche d’Odziba autrement station régionale d’Odziba, est l’une des stations de la zone de recherche agronomique de Brazzaville depuis 2012. Ouvert à partir de 1976 à Mbé, ce site expérimental des plateaux Batékés est placé à Odziba à partir de 1980 pour des raisons d’accessibilité.

Situé à 100km de Brazzaville sur la route nationale n°2, la station de recherche agronomique d’Odziba a une superficie de plus de 49 hectares, à 700 m d’altitude et a pour missions, notamment, de sélectionner et améliorer les cultures vivrières, maraîchères, fruitière et industrielles, sélectionner et améliorer les espèces animales et halieutiques, mettre au point les techniques agrosylvopastorales et aquacoles adaptés aux différentes zones agroécologiques, produire les semences et matériel de plantation des géniteurs et alevins, assurer la conservation du patrimoine génétique et appuyer le développement agricole local.

La station compte, en dehors des espaces réservés aux collections vivantes pouvant permettre aux chercheurs de conduire les expérimentations, cinq (5) bâtiments dont un qui sert de bureau, trois (3) bâtiments pour le logement du personnel, un magasin et un garage, qui demandent tous une réhabilitation.

Il sera développé en perspective dans la station de recherche agronomique d’Osziba, a fait savoir Mme Otabo, la filière manioc dans la mise en place d’un parc à bois de manioc à partir des vitro plants pour fournir aux producteurs du matériel de plantation de qualité et en quantité suffisante, développer la filière agropastorale et les activités de transfert de technologie par les essais participatifs chez les producteurs.

Par ailleurs, le sous-préfet de Ngabé, Mr Henri Itoua, représentant le préfet du Pool, a exposé au ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, le problème du CEG d’Odziba qui se trouve dans un piteux état.

M. Itoua a dit au ministre Coussoud-Mavoungou de rapporter, par solidarité Gouvernementale, au ministre de l’enseignement primaire secondaire et de l’alphabétisation, la situation du CEG d’Odziba et du préscolaire.

Réagissant à cette doléance, le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a initié, séance tenante, une collecte, pour un début de réhabilitation du CEG et a promis  que l’Institut National de Recherche Agronomique (IRA) apportera son concours de concert avec son collègue Anatole Collinet Makosso.