LE MINISTRE COUSSOUD-MAVOUNGOU INVITE LES CHEFS DES STRUCTURES A L’ ACTION.

0
739

BRAZZAVILLE, 9 JANVIER – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Couissoud-Mavoungou a invité, le 8 janvier à Brazzaville, les chefs des structures de son département à se soutenir et à être dans l’action.

Il s’agit  notamment les instituts de Recherche en Sciences de la Santé (IRSSA), en sciences Exactes et Naturelles (IRSEN), de Recherche Forestière (IRF), de Recherche Agronomique (IRA), de l’Institut Géographique National (IGN), des Instituts National en Sciences de l’Ingénieur, Innovation et Technologique (INRSIIT), de Recherche et d’Etude en Sciences Sociales et Humaine (INRESSH), de Documentation et de l’Information  Scientifique et Technique (INDIST) et de l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et de l’Innovation.

Cette invite a été lancée lors de la communication que le ministre Coussoud-Mavoungou a faite aux chefs des instituts et centres de recherche pour préparer la nouvelle année. Il les a conviés ainsi à la discipline et à l’ambition tout en leur demandant de respecter et de faire respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement.

Revenant sur l’année 2020, le ministre l’a qualifiée de difficile sur tous les plans car « cet ennemi invisible que nous appelons le coronavirus est venu changer tout le dispositif mais qui,  en son corps défendant, le coronavirus nous a permis, les uns et les autres, de connaître nos forces et nos faiblesses, il nous a montré aussi les grandes limites que nous avons,  il a donc été pour la recherche scientifique, une opportunité », a indiqué le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique tout en les rappelant à ne pas être  en dehors du dispositif du vaccin contre la covid 19.

Pour l’année 2021, le, ministre Coussoud-Mavoungou a dit aux chefs des structures qu’il est aussi opportun et très important d’assurer le contrôle physique de leurs agents au premier trimestre et de continuer à respecter les gestes barrières.

Il a fait noter les instructions du Gouvernement avec pour date limite le 21 mars prochain, où le Président de la République et son Gouvernement vont rendre compte au peuple congolais de la mission qui leur a été confiée depuis 2016.

Dans ce premier périmètre du premier trimestre, le ministre de la recherche scientifique à cerné les actions à mener à leur terme. Les scientifiques étant à la manœuvre, il les a demandés de ne pas faillir à leur mission.

Il s’agit, en effet, pour le premier périmètre, de l’inauguration par le Président de la République du centre de recherche et d’excellence pour les énergies renouvelables, pour lequel le Président de la République lui-même avait posé la première pierre le 13 mars 2018 à Oyo. Le ministre Coussoud-Mavoungou a pour cela appelé à une mobilisation générale des uns et des autres par rapport à cette situation.

Le 29 janvier 2021, pour le compte de l’Institut Géographique National (IGN), la présentation à Pointe Noire de la carte touristique de Pointe Noire et ses environs. Avant le 20 janvier, il sera mis à la disposition  de l’Institut national de Recherche en Sciences de la Santé (IRSSA) et de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) du Professeur Ntoumi,  du matériel de recherche médicale reçus de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

Par ailleurs, le ministre s’est indigné que le matériel de recherche mis à la disposition des laboratoires ne soit pas fonctionnel par, semble-t-il, manque de consommables et de réactifs.

 « Je me pose parfois la question de savoir pourquoi c’est par là que vient le problème alors que c’est de là que devrait partir la réalisation du problème. Je crois que la responsabilité dans laquelle vous vous trouvez en 2021, il est nécessaire que cela soit pris en compte », a martelé le ministre.

Au cours du premier trimestre, les scientifiques auront également à répondre à l’environnement législatif, réglementaire et technique des structures puisqu’en 2020, le ministère a encore eu cinq (5) instituts, ce qui signifie que le ministre avec la contribution des chefs de structures sera à la manœuvre pour une refonte de la loi de 1995 portant orientation de la politique sur le recherche scientifique et l’innovation technologique.

Le ministre a annoncé quelques réformes dont la transformation de la Délégation Générale de la Recherche Scientifique et Technologique (DGRST) en Direction Générale de la Recherche Scientifique (DGRS).

Il a aussi demandé aux chefs des structures de privilégier les jeunes et surtout les jeunes femmes dans le quota de 40 places réservées au ministère de la recherche scientifique pour le recrutement à la fonction publique.

Pour le deuxième périmètre, le ministre a fait savoir que s’il y’a des actions à faire dans le futur et qui ne peuvent pas être faites avant la période du 21 mars, elles doivent être listées et doivent bénéficier d’un timing pour que le travail continu.

Le troisième périmètre, concerne les actions qui doivent être menées et qui verront leur réalisation en 2022.

Le ministre a interpelé la direction de l’Institut national de Recherche Agronomique (IRA) de créer les conditions de la recherche agronomique et de la culture de l’Artemisia.

« Je vous appelle à prendre vos responsabilités, je vous encourage à l’effort du travail en équipe, de créer de la complémentarité et donner l’information aux collaborateurs. Je voudrais que 2021 soit une année de pleine mise en exergue de la recherche scientifique et de l’innovation technologique », a convié le ministre aux chefs des structures.