LE LABORATOIRE DE LA FCRM RETENU POUR ACCOMPAGNER LE LABORATOIRE NATIONALE.

0
1395

Brazzaville, 18 avril – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a annoncé, le 17 avril à Brazzaville, que les comités des experts et de riposte au covid19 de la République du Congo a retenu, le laboratoire Christophe Mérieux de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM) dirigé par le Pr Francine NToumi,  pour accompagner le laboratoire national de santé publique dans la composante scientifique pour la lutte contre la covid 19 dans le pays.

Cette annonce a été faite lors de la visite, du ministre Coussoud-Mavoungou à la FCRM qui comprend le laboratoire d’immunologie, de la biologie moléculaire pour l’analyse des différentes pathologies.

“  Ce laboratoire étant à la cité scientifique, avant que le travail soit fait et mis à disposition, il était nécessaire que je vienne me rendre compte de tout ce que se fait ici et me rendre compte une fois de plus que tout ce qui est fait rentre en ligne de compte par rapport à  ce qui est effectivement demandé”, a fait savoir le ministre confirmant que “le laboratoire Mérieux possède le matériel nécessaire d’appoint pour accompagner le laboratoire national de santé publique avec une particularité, l’existence des machines 3D permettant d’être véritablement opérationnel dans ce cadre précis”.

En dehors de ces appareils, il se trouve au niveau des Instituts de Recherche en Sciences Exactes et Naturelles (IRSEN) et celui des Sciences de la Santé (IRSSA) des appareils PCR (Polymerase Chain Reaction).

“Nous allons mutualiser les efforts pour que tout soit fait comme il a été demandé par le Président de la République, tous en ordre de bataille sans oublier qui que ce soit, toutes les munitions, toutes les armes possibles et nécessaires pour que nous arrivons à aller au bout de cette pandémie qui est en train de nous torturer.  Les scientifiques de notre pays sont debout et vont accompagner le Gouvernement de la République et naturellement la population dans cette situation difficile”, a dit le ministre Coussoud-Mavoungou.

Pour sa part, le Pr Francine Ntoumi a indiqué que la FCRM ne travaille pas seule, le laboratoire se situe dans la cité scientifique et fait partie de l’arsenal de la recherche scientifique au Congo.

“ Face à cette pandémie de covid19, la FCRM est un maillon avec les autres institutions et instituts de recherche pour assister le pays, apporter la composante scientifique dans la lutte contre cette pandémie”, a-elle mentionné.

Mme Ntoumi a expliqué, à cette même occasion, que la FCRM apportera un appui au laboratoire national de santé publique sur le diagnostic parce que le laboratoire reçoit les échantillons de tout le pays et donc il faut un appui d’autres institutions.

“Dans l’aspect recherche, la FCRM appui le laboratoire national dans l’amélioration des outils de diagnostique parce qu’actuellement, il faut des laboratoires de biologie moléculaire mais à coté, il y’ a des testes de diagnostic rapide qui sont développés dans l’ombre et pour l’instant aucun d’eux n’est encore validé, il faut que les pays évaluent ces différents outils de diagnostic et à la recherche scientifique d’apporter cette réponse, c’est notre rôle”, a-t-elle martelé.

Le covid19, suivant les contextes géographiques, se comporte différemment et “ suivant notre écosystème, nos facteurs génétiques propres, notre environnement, on essaie de comprendre ce qui se passe dans les cas contacts, quelle est l’infection, le type d’immunité, c’est un long processus, il faut donc des outils d’immunologie”, a-t-elle dit, promettant revenir dans quelques mois pour apporter la réponse des scientifiques congolais.

La place de la FCRM est de travailler avec les partenaires, d’utiliser son réseau parce qu’elle est très connectée, mettre son réseau à la disposition des autorités du pays pour ensemble profiter de la connaissance extérieure mais aussi apporter sa propre connaissance afin de donner aux décideurs les arguments de la bonne décision.