LE DISPOSITIF DU MINISTÈRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, MIS EN PLACE.

0
2670

BRAZZAVILLE, 24 DÉCEMBRE – L’Assemblée Nationale de la République du Congo a adopté, au cours du dernier trimestre 2019, toutes les lois relatives à la mise en place du dispositif du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’innovation Technologique.

A cet effet, le ministre de la Recherche Scientifique et de l’innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a manifesté sa satisfaction du passage de tous les centres de recherche en instituts de recherche, conviant l’ensemble des acteurs de son département d’être sur le chantier pour que les résultats de la recherche soient mis à la disposition du peuple.

Concernant la préoccupation du financement de la recherche, le ministre a rassuré que “nous allons créer les conditions pour générer des fonds, mais il faut l’existence des instruments qui sont les instituts mis en place”, expliquant aussi que ce qui, aujourd’hui, est mis à disposition permet de faire le travail.

“Ceux qui sont sensés faire la recherche dans notre pays existent, il est question de les encourager. La recherche dans notre pays a toujours existé et aujourd’hui nous pouvons continuer et l’améliorer” a -t- il mentionné, tout en soulignant que la stratégie de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique est prévue pour 2020.

Le ministère de la Recherche Scientifique  et de l’Innovation Technologique comprendra désormais les Instituts et Agences suivants, crées en 2019: l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la Recherche et de l’Innovation (ANVRI), l’Institut Géographique National (IGN), l’Institut National de Documentation et d’Information Scientifique et Technique (INDST),  l’Institut National de Recherche en Sciences de l’Ingénieur, Innovation et Technologie (INRSIIT),  l’Institut de Recherche et d’Etudes en Sciences Sociales et Humaines (INRESSH) et ceux crées en 2012, l’Institut National de Recherche en Science de la Santé (IRSSA), l’Institut National de Recherche Agronomique (IRA),  l’Institut National de Recherche en Sciences Exactes et Naturelles (IRSEN) et l’Institut National de Recherche Forestière (IRF).