LE CONGO CELEBRE POUR LA PREMIÈRE FOIS LA JOURNÉE MONDIALE DES FEMMES DE SCIENCE.

0
410

BRAZZAVILLE,  12 FÉVRIER-  Le ministère de la Recherche Scientifique et de  l’Innovation Technologique à travers la boursière de l’Organisation des Femmes  dans la Science pour le Développement Mondial (OWSDW), le Dr Maryse Nkoua a organisé pour la première fois, le 11 février à Brazzaville, la journée internationale des femmes et filles de science.

 

Organisée pour la quatrième fois au niveau mondial, la célébration de cette journée  au Congo a permis aux femmes chercheurs de la Cité scientifique de Brazzaville d’organiser une visite guidée auprès d’une quarantaine des lycéennes des établissements de Savorgnan de Brazza, de Chaminade et de Notre Dame de Rosaire.

 

A cet effet, les femmes de science de la cité scientifique de Brazzaville ont fait, aux lycéennes, la présentation des métiers de la science et raconté leurs expériences dans le domaine de la science en vue de les motiver à aimer la recherche scientifique.

 

Les 40 jeunes filles ont visité les laboratoires de microbiologie, de biologie moléculaire, de l’herbier national et de l’herpétologie de l’Institut National de Recherche en Sciences Exactes et Naturelles (IRSEN), les laboratoires de chimie des plantes et l’animalerie de l’Institut National de Recherche en Sciences de la Santé (IRSSA), le laboratoire de biotechnologie de l’Institut National de Recherche Agronomique (IRA) et le laboratoire de biologie médicale de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale (FCRM).

 

La représentante du Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique à cette célébration, Mme Huguette Nguenoni, Conseillère Technique chargée de la Coopération a, à cette occasion,  rappelé  que le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a, depuis presque un an et demi, engagé l’ensemble des personnels sous son autorité à susciter l’attrait de la science, de la technologie et de l’innovation au sein des jeunes et surtout des jeunes filles et des femmes.

 

Pour preuve, la Conseillère Technique chargée de la Coopération a cité l’implication du ministre dans l’organisation au Congo du Next Einstein Forum (NEF) qui a mis la femme et la fille congolaise au devant de la science, insistant sur le rôle que cette journée devra jouer et sur les mécanismes à mettre en place ainsi que les politiques à adopter dans ce sens.

 

A travers cette journée, la République du Congo a exprimé sa totale convergence avec l’ensemble des Etats des Nations Unies qui luttent pour une amélioration considérable du niveau de vie de la femme et de la fille.

 

Les jeunes filles ont été encouragées vivement à s’inspirer des vécus des femmes de science de la cité scientifique de Brazzaville et du Congo et de profiter de leur présence dans les laboratoires pour conforter leur aspiration à devenir scientifique.