LE CONGO CAPABLE A LA PRODUCTION DES MEDICAMENTS CONTRE LE PALUDISME

0
94

Le ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, Martin Parfait Aimé COSSOUD MAVOUNGOU a rassuré les congolais, le 3 août à Brazzaville, lors de sa visite au laboratoire pharmaceutique de la cité scientifique, de la capacité des chercheurs à la production des médicaments made in Congo pour lutter contre le paludisme.

A l’issue de cette visite, le ministre COUSSOUD MAVOUNGOU s’est rendu compte de l’effectivement de l’ingéniosité des congolais.

«  Nous sommes devant un laboratoire pharmaceutique qui devra désormais mettre à notre disposition des produits contre principalement le paludisme. Ce que nous venons de visiter aujourd’hui devra créer les conditions pour que à coût véritablement réduit que le produit soit mis à la disposition du peuple congolais et pour soigner nos enfants », a-t- i dit.

La situation étant urgente et importante, le ministre de la recherche scientifique a pensé qu’il fallait déjà montrer ce que les chercheurs congolais sont capables de faire.

Dans ce laboratoire, il ne sera pas produit que les produits relevant de cette maladie mais aussi d’autres produits à moindre cout que le Pays même pourra assurer la ventilation dans les autres pays surtout ceux de la CEMAC.

Le ministre de l’Innovation Technologique a visité les compartiments classiques d’un laboratoire.

«  L’élément final c’est effectivement avoir le produit et visitant ce laboratoire nous allons créer les conditions idoines pour que ce produit soit vite mis à la disposition de la population », a-t- il rassuré.

Quelques éléments de réglage au niveau technique vont être faits avec les Vietnamiens partenaire du Congo en la matière. A cet effet, le ministre a rassuré du temps relativement court pour la production de ces médicaments.

«  Mes prédécesseurs ont mis en place un dispositif et ont déjà posé les jalons moi je viens dans la condition de quelqu’un qui va conclure et je crois que les dispositions sont prises pour que cela soit effectivement faits », a déclaré le ministre.

Il a appelé à la contribution de tous pour accompagner les chercheurs. «Ceux que l’on néglige quelque part et qu’on considère ailleurs dans notre pays nous devons leurs donner de la valeur », a-t-il convié.

Le devoir du ministre COUSSOUD MAVOUNGOU est de mettre les chercheurs à la disposition de la République, appelant ainsi les jeunes qui s’intéressent à la recherche d’être aux côtés du ministère pour donner la place nécessaire à la recherche scientifique et à l’innovation technologique dans le pays.

Le laboratoire pharmaceutique du Congo va produire neuf (09) millions de boite par année.