LE CONGO A PRIS PART A LA 62ème CONFÉRENCE GÉNÉRALE DE L’AIEA.

0
309

La République du CONGO a pris part à la 62ème Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), en sa qualité d’État membre depuis le 15 juillet 2009. Cette 62ème Conférence Générale a regroupé au total 169 délégations des États membres de l’AIEA, un pays invité (Palestine), de l’ONU et de ses Agences spécialisées,  de 45 Organisations Intergouvernementales et Organisations Non Gouvernementales.

Une délégation du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, conduite par le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a pris part à  cette 62ème session ordinaire de la conférence générale de l’AIEA,  du 17 au 21 septembre, à Vienne en Autriche.

Cet événement a donné des orientations générales et a permis d’examiner des questions importantes en matière de sûreté et sécurité nucléaires.

Conjointement à la 62ème conférence générale au centre international de Vienne, un forum scientifique a été organisé sous le thème « technologie nucléaire et le climat : atténuation, surveillance et adaptation »,  les 18 et 19 septembre 2018.

Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique a eu plusieurs entrevues avec les hauts responsables de la sureté et sécurité nucléaires pour parler de la mise en œuvre des programmes de la coopération technique notamment dans les domaines du cadre législatif,  de la Santé, de l’Agriculture, de l’Elevage, des mines, de la Géologie et de l’Environnement. L’utilisation pacifique de l’énergie atomique trouve sa place dans le Plan National de Développement (PND), récemment élaboré.

Après des échanges fructueux, la République du Congo  s’est résolument engagée pour le respect de la coopération avec l’agence  en matière de  l’utilisation pacifique de la science et de la technologie nucléaire. La science nucléaire contribue énormément  à la croissance et au développement durable.La présence du Congo à la conférence générale a consolidé sa position dans la prise des décisions au sein de cette agence. Il s’est engagé  sur la promulgation de la loi portant règlementation des applications pacifiques de l’énergie nucléaire, dans les brefs délais.

En marge de cette conférence Générale, le Ministre Coussoud-Mavoungou a eu une séance de travail avec le Directeur général adjoint de la Corporation d’Etat de l’Energie Atomique (ROSATOM) de la Fédération de Russie, Monsieur …, pour examiner la possibilité de réaliser des projets mutuels et la construction au Congo du centre de recherche nucléaire pour l’utilisation pacifique de l’énergie atomique dans le contrôle qualité des aliments, le contrôle et le traitement des cancers, une opportunité pour aider nos hôpitaux à pouvoir traiter ce type de pathologie.

En outre, le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique a assisté à la présentation des lettres de créances à l’AIEA de l’Ambassadeur du Congo, Monsieur Aimé Clovis GUILLOND,  au Directeur général de l’AIEA.

La participation du Congo à la 62ème session de la Conférence Générale de l’AIEA a été d’un apport indéniable. En effet, elle a permis à la Délégation congolaise de faire un plaidoyer qui permet à la République du Congo de reconquérir ses lettres de noblesse dans l’univers de l’AIEA, au sein duquel elle semblait déjà être considérée comme un « mauvais élève ».

La République du Congo peut désormais bénéficier de l’activation de ces trois premiers projets de coopération technique validés pour le cycle 2018-2019. Elle pourra, à cet effet, bénéficier du maintien des financements prévus en 2018 dont les trois projets :

  • Établissement du cadre réglementaire national pour la radioprotection,
  • Surveillance des maladies du bétail et certification de la santé des animaux,
  • Développement des variétés résistantes à la maladie du manioc et de la banane.

Cependant, il est plus qu’un impératif pour le Gouvernement de la République de s’atteler au respect des engagements pris.

La Délégation congolaise a participé à l’ouverture et à la clôture de la 62ème Conférence Générale de l’AIEA, ainsi qu’à toutes les séances plénières.

Le Chef de Délégation congolaise, M. Martin  Parfait Aimé COUSSOUD-MAVOUNGOU, a fait une déclaration, au nom de la République du Congo,le 18 septembre 2018.