INVITE DES CADRES A CRÉER LES CONDITIONS D’UNE AUTRE DYNAMIQUE

0
100

BRAZZAVILLE, 02 AVRIL – Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé COUSSOUD-MAVOUNGOU a fait aux cadres de son département, le 1er avril à Brazzaville, l’invite de créer les conditions pour donner une autre dynamique de la recherche et de l’innovation.

Cette invite a été lancé au cours d’une communication qu’a tenue le Ministre de la Recherche Scientifique pour le bilan des six mois à a tête de ce département.

« Le Gouvernement de la République attend beaucoup de nous. Nous sommes au cœur de beaucoup d’autres choses, à nous de créer les conditions et c’est l’invite véritable que je voulais vous faire, ce que je ne connais pas c’est faire la chasse aux sorcières mais j’ai le devoir de veiller à la bonne orientation et à la bonne organisation », a déclaré le Ministre.

Faisant le point des six mois à ce ministère, le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique a énuméré des constats et parfois troublants sur les plans réglementaire, normatif, de la régularisation, financier, de la production et sur le plan de la visibilité.

« Je voudrais vous inviter tous, après les constats que nous avons faits, que nous créons les conditions pour que demain nous donnions une autre dynamique. Nous ne sommes pas obligés d’être d’accord sur tous mais nous sommes obligés d’être d’accord sur l’essentiel. J’aimerai que tout ce que j’ai fait comme constat, de manière globale, puisse être corrigé », a-t- il martelé.

Pour finir l’année 2018, le ministre COUSSOUD-MAVOUNGOU a demandé à corriger tous ces constats, promettant, dans un premier temps, de mettre en place une équipe pour revisiter le règlement de base, relire la loi, revoir le décret sur la Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technologique (DGRST) sur le comité interministériel de la Science et de la Technologie et le conseil supérieur de la science et de la technologie ainsi que le Fonds National de Développement de la Science et de la Technologie (FNDST) , créer les conditions d’une juxtaposition et d’un bon relancement du règlement dans un délai de 30 jours.

Préparer les lois pour la création des Instituts. Les lois pour la transformation des centres en instituts de recherche comme recommandé par le conseil supérieur de la science et de la technologie. Il s’agit principalement de la transformation du Centre de Recherche et d’Etudes en Sciences Sociales et Humaines (CRESSH), du Centre de Recherche et d’Initiation des Projets Technologique (CRIPT) et du Centre Recherche Géographique et de Production Cartographique (CERGEC) en Instituts.

« Au plus tard le 1er avril, il faudrait que nous mettions sur la  table du conseil de cabinet toutes ces informations, ce n’est pas un problème des finances mais un problème d’organisation. Parce que je me vois mal, Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, des organes mis à disposition qui ne fonctionnent pas, je me sent très mal à l’aise, ça veut dire que moi aussi je suis complice d’une organisation désuète du mécanisme, je dis non donc les présidents des conseils d’administration vont être nommés, faire les comités de direction, les conseils d’Etablissement et les conseil scientifique et autres organes de gestion et d’administration », a indiqué le Ministre.

Il a demandé aux cadres de son ministère, de coller à la réalité et la réalité est qu’on ne peut pas faire de l’Agriculture sans la recherche scientifique.

« Dans tous ce qui doit être fait, il a été acté et accepté que la recherche soit partout, à vous de pouvoir créer les conditions », a-t- il insisté.

« Dans le  recrutement qui se fera, nous avons demandé qu’il se fasse aussi le recrutement dans le cadre de la recherche agricole », a informé le ministre.