ENI CONGO ENCOURAGE L’INTEGRATION DU CENTRE D’EXCELLENCE D’OYO A l’UNIDO.

0
64

Brazzaville, 25 septembre – le directeur général de Eni Congo, M. Marco Rotondi, a encouragé le ministre congolais de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, d’envisager la candidature du Congo auprès de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (UNIDO) en vue de l’intégration et la reconnaissance du centre d’excellence d’Oyo comme centre de référence du partenariat UNIDO- CEEMAC.

Ces encouragements ont été faits au cours de l’audience que le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a accordée au directeur général de  ENI-Congo.

À cette occasion, M. Rotondi a expliqué, en effet, que l’UNIDO en partenariat avec les communautés économiques régionales et leurs états membres a mis en place le réseau mondial des centres régionaux pour l’énergie.

Il ressort que la communauté économique des états de l’Afrique centrale (CEEMAC) ne dispose pas d’un centre pour faire parti du réseau des centres en partenariat avec l’UNIDO.

Le centre d’excellence d’Oyo représente donc une opportunité évidente pour être la référence qui permettrait au Congo et aux autres pays d’être le centre de référence pour un partenariat avec l’UNIDO.

Ces centres visent à établir un équilibre entre la demande et l’offre du marché en produits et services liés aux énergies durables et aux technologiques climatiques en s’attaquant aux actions visant à accroître la création de valeur des investissements sur le marché intérieur.

Il a aussi été question lors de cette audience, d’intéresser les chercheurs tant juniors que seniors avec la contribution de l’ENI Congo, du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique et celui de l’enseignement supérieur.

Le directeur général de ENI Congo a informé le ministre que les travaux de la construction du centre d’excellence d’Oyo sont avancés à hauteur de 75 %.

« Les structures sont là, les bâtiments sont terminés et nous sommes venus ici pour voir comment rendre le centre vivant en collaboration avec le ministère de la recherche scientifique et l’université Marien Ngouabi pour amener ce centre au niveau international en vue de promouvoir la recherche sur les énergies renouvelables », a dit, M. Rotondi, espérant démarrer les activités l’année prochaine car, ENI est maintenant à l’étape d’équiper les différents bâtiments ainsi que les laboratoires.

L’objectif général du centre d’excellence d’Oyo est de contribuer à la création d’un environnement national propice à la promotion des énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique afin d’augmenter l’accès aux services modernes d’énergie et améliorer la sécurité énergétique.