DISCOURS DU MINISTRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE« L’ATELIER SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES: ETAT DE LIEUX ET PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT» LU PAR LE DIRECTEUR DE CABINET.

0
123

Monsieur le Représentant de l’UNESCO ;

Mesdames et Messieurs  les Représentants du Corps Diplomatique et du Système des Nations Unies ;

Monsieur le Délégué Général ;

Messieurs les Directeurs Généraux des Instituts de Recherche et des Centres de Recherche et d’Appui à la Recherche;

Monsieur le Vice-Recteur de l’Université Marien NGOUABI ;

Mesdames et Messieurs.

Les énergies renouvelables sont très répandues dans le monde.

Elles sont très utiles pour pallier aux énergies fossiles qui sont très polluantes et dans le but de protéger notre planète.

Le Congo a une forte tradition des énergies renouvelables depuis le Président Marien NGOUABI, pionnier en la matière, jusqu’au Président Denis SASSOU N’GUESSOqui a organisé le premier Conseil des Hommes de Sciences Africains à Brazzaville en 1987.

Le 13 mars 2018, Monsieur le Président de la République Denis SASSOU N’GUESSO a posé de la 1ère pierre du Centre d’Excellence d’Oyo dédié aux énergies renouvelables avec la vocation de servir de laboratoire pour toute la Communauté Scientifique Africaine, voire Mondiale, ce avec l’appui financier de la Société ENI.

Le Programme National de Développement 2018-2022 adopté par le Gouvernement met un accent sur le  boulevard énergétique et aussi en place le dispositif pour atteindre les objectifs du Développement Durable n° 7, 9, 12, 13 à savoir une Énergie propre avec un coût abordable, une industrie d’innovation avec infrastructures et la  lutte contre les changements climatiques.

C’est dire que cet Atelier arrive à point nommé pour faire un état des lieux, et mettre tous les acteurs concernés autour d’une même table.

Mesdames et Messieurs,

Le Centre de Recherche et d’Initiation des Projets de Technologie dit CRIPT qui va devenir sous peu l’Institut National de Recherche en Sciences de l’Ingénieur, Innovation et Technologie en sigle IRSIIT travaille sur les énergies renouvelables avec l’assistance de l’UNESCO.

Cet appui nous permet d’œuvrer pour l’amélioration des conditions de socialisation des populations congolaises et à cet effet des solutions alternatives à l’électrification hydroélectrique ont été réalisées dans les zones rurales.

Les populations se sont déjà appropriées les énergies renouvelables avec l’utilisation de l’hydrolienne montée à Moulenda(sous-préfecture de Louingui), le photovoltaïque limité à l’éclairage et au pompage des eaux de forage.

Le développement des énergies renouvelables au Congo devient une évidence avec la nouvelle dynamique Gouvernementale et une approche concertée Chercheurs-Enseignants Chercheurs-Praticiens est sollicitée.

Monsieur le Représentant de l’UNESCO ;

Vous voudrez bien noter que pour le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, votre appui permanent sur la question nous est précieux et de ce partenariat des réalisations sont visibles.

Votre habituel accompagnement pour la mise en œuvre du technopôle d’Oyo, en termes de renforcement des capacités opérationnelles est aussi sollicité.

Et nous ferons de telle sorte qu’autant les acteurs des énergies renouvelables soient ensemble, autant nos partenaires devraient aussi se coaliser pour des besoins de l’efficacité et de l’efficience de leurs interventions en faveur des populations de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

Le Gouvernement assure et s’assume pour l’encadrement de l’évolution de la recherche sur les énergies renouvelables dans notre pays afin d’en faire jouir au maximum de la population.

Le ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique attend de cet Atelier des propositions concrètes dans l’application des énergies renouvelables par la donnée de la recherche-développement.

Sur ce, au nom de Monsieur Martin Parfait Aimé COUSSOUD-MAVOUNGOU, Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique je déclare ouvert l’Atelier « sur les Énergies Renouvelables : État des lieux et perspectives de développement».

Je vous remercie.