DISCOURS DE YOUSSEF TRAVALY Vice président sciences, Innovation &PartenersshipsatNext Einstein Initiative.

0
528

Chers membres du Gouvernement ;

Distingués collègues du monde scientifique et académique ;

Distingués invités ;

Soyez les bienvenus à la semaine  Africaine des Sciences du NEF 2018,

Nous sommes particulièrement enchantés que cet événement ait lieu dans votre beau pays, mais avant toute chose, pourquoi cette semaine Africaine des Sciences ?

Comme vous le savez sans doute, le Next Einstein Forum est une initiative de l’Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS).

L’Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS) offre un master en sciences Mathématiques sur le campus d’Afrique du Sud, du Sénégal, du Cameroun, du Ghana et du Rwanda.

Mais avant tout, pourquoi cette semaine Africaine de la science.

Donc le Next Einstein Forum fait partie de l’écosystème de transformation qui a été mis en place par l’Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS).

Cet écosystème de transformation est construit autour de six initiatives.

La première, il s’agit d’un réseau de centre d’excellence, dans lesquels sont dispensés une maitrise en sciences mathématiques, ces centres d’excellence sont situés en Afrique du Sud, au Ghana, au Sénégal, au Cameroun, au Rwanda et en Tanzanie.

Alors attachés à ces centres d’excellences, nous avons des centres de recherche dirigés par des chaires de recherche. Ces centres de recherche sont spécialisés, par exemple dans le cas du Rwanda, les centres se concentrent sur la recherche du changement climatique, dans le cas de l’Afrique du Sud, ces centres de recherche vont se concentrer plus sur l’Astrophysique et ainsi de suite.

Nous avons également lancé récemment  au mois de septembre, un nouveau master au campus du Rwanda, en apprentissage de machine. Ce master  qui est tout récent est unique à son genre.

Au delà de ces centres de recherche et de ces masters que nous délivrons dans nos différents centres de recherche, nous avons également l’initiative industrielle. L’initiative industrielle de l’African Institute for Mathematical Sciences vise en faite à faciliter et  permettre à nos étudiants qui obtiennent des masters en sciences mathématiques de plus facilement intégrer le monde industriel s’ils ont décidé de ne pas poursuivre dans le monde de la recherche.

Nous avons ensuite un centre de recherche en sciences quantiques,  qui est installé sur notre centre du Rwanda et qui s’appelle le Quantum LeapAfrica.

Et enfin nous avons une initiative  de formation des enseignants sensible au genre.

Mais la question que nous nous sommes posée, c’est comment intéresser les jeunes à la science ? Comment intéresser les jeunes enfants ? Comment intéresser les adultes ? Comment connecter tous les acteurs de la chaine de l’éducation au monde de la science ?

Nous avons réfléchi à cette question en 2017 et nous avons décidé de lancer la Semaine Africaine de la Science dans 13 pays.

Cette Semaine Africaine de la Science fut un grand succès.

Et depuis nous avons décidé d’étendre cette Semaine de la Science à 35 pays.

Alors la Semaine Africaine de la Science hélas aussi unique, qu’elle est en fait menée par les Ambassadeurs qui sont des jeunes amoureux de la science, nous en avons un par pays. Et c’est eux qui prennent la responsabilité d’organiser cette Semaine Africaine de la Science. Ce sont eux qui décident du programme  à exécuter.

Mais la question que nous nous sommes posée, il y’a quelques années, c’est comment intéresser les jeunes à la science ? Comment intéresser les jeunes enfants ? Comment intéresser les adultes ? Et plus important Comment connecter tous les acteurs de la chaine de l’éducation  entre eux ?

Au NEF, nous pensons que l’Innovation, en particulier l’Innovation  basée à la fois sur la connaissance scientifique mais également  du tiroir aux connaissances indigènes est importante pour la transformation du Continent.

Nous estimons que c’est la combinaison de ces deux, de manière individuelle ou collective qui va permettre une véritable transformation du Continent. C’est pour ça qu’il y’a quelques années nous avons lancé la première Semaine Africaine de la Science en 13 pays Africains. Et cette semaine fut un très grand succès.

Ce qu’elle a de particulier, la semaine Africaine de la Science, c’est qu’elle est organisée, elle est menée par les Ambassadeurs du Next Einstein Forum. Ces Ambassadeurs sont des jeunes amoureux de la science, originaires de leur pays, résident dans leur pays qui mettent en place un programme très innovant de motivation du public à la science. Par exemple,  si je prends l’exemple du Sénégal en 2017, l’Ambassadeur de la science au Sénégal a organisé la caravane de la science, il s’agissait d’un bus avec des scientifiques qui remontaient de Dakar à St Louis et qui s’arrêtaient dans les écoles pour motiver les jeunes à s’engager dans la science ainsi de suite. Ce sont ces genres d’activités qui sont organisés par les Ambassadeurs du Next Einstein Forum.

Je ne prendrai pas plus de votre temps, je vous encourage vivement à visiter le site WWW.nef.org pour en a prendre plus sur Next Einstein Forum.

Vous verrez également ce qui se prépare pour 2020 où la rencontre du Next Einstein Forum va se passer au Kenya en mars 2020.

Je terminerai en remerciant nos ambassadeurs et leurs équipes également tous les sponsors et en particulier Jonhson and Johnson pour son soutien incontournable et sans faille à l’organisation de cette Semaine Africaine de la Science.

Nous sommes convaincus qu’en travaillant ensemble, nous allons permettre la transformation de ce continent.

 Je vous remercie.