CONGO/RUSSIE : RAFFERMISSEMENT DES LIENS EN MATIÈRE DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE.

0
1086

BRAZZAVILLE, 15 OCTOBRE – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou et le nouvel Ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo, M. Guéorguy Tchepik ont échangé, le 10 octobre à Brazzaville, en vue du raffermissement des liens de coopération entre les deux pays en matière de recherche scientifique et de l’innovation technologique.

Cet échange s’est fait au cours d’une audience pendant laquelle les deux personnalités ont fait le point des dossiers en suspens.

Il s’est agi, en effet, des dossiers sur la Corporation d’État de l’Énergie Atomique, (ROSATOM) de la Fédération de Russie, avec laquelle les relations de partenariat pour une coopération technique sont en cours de mise en œuvre, en considération de l’Accord signé le 23 mai 2019 à Moscou, sur la coopération dans le domaine de l’utilisation aux fins pacifiques de l’énergie atomique. Ils ont planché sur les modalités de mise à jour de cet accord.

Il a été aussi rappelé, à cette audience, la mission de travail à Brazzaville des deux groupes des experts de ROSATOM au mois de Novembre 2019, la visite de travail en Russie du Ministre de la Recherche Scientifique et l’Innovation Technologique au mois de décembre prochain et le renforcement des capacités des étudiants et chercheurs congolais dans le domaine de l’énergie atomique.

L’Ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo a, à cet effet, informé le ministre congolais de la recherche scientifique, de la mise à la disposition du Congo, au titre de l’année académique 2019-2020, de cinq (05) bourses d’étude en science nucléaire à des fins pacifiques. Il a insisté “qu’il ne s’agit pas de construire au Congo une centrale nucléaire mais accompagner la médecine et l’agriculture qui sont généralement les premiers bénéficiaires de ce que peut nous donner l’énergie nucléaire à des fins pacifiques”.

Le ministre de la recherche scientifique et le nouveau diplomate Russe au Congo ont aussi abordé le dossier de l’érection prochaine à Brazzaville, par la Corporation de l’Énergie Atomique (ROSATOM), d’un laboratoire qui abritera le projet TC PRC6002 sur les maladies tropicales négligées sous la coordination de l’Institut National de Recherche en sciences de la Santé (IRSSA).

A cette même audience, le ministre Coussoud-Mavoungou a manifesté la volonté du Gouvernement congolais de baptiser le siège de l’Institut National de Recherche Agronomique (IRA) de Brazzaville au nom du chercheur Russe qui a travaillé au Congo de 1971 à 1985, M.Vladmir Balabanov.

“Nous avons, à notre demande, reçu le Curriculum vitae et la photo de notre ancien camarade, Vladmir Balabanov qui a beaucoup travaillé avec nous, le siège de l’IRA devra porter le nom de l’ancien camarade” a dit le ministre Coussoud-Mavoungou à l’Ambassadeur Russe, martelant “qu’il est bien de reconnaitre les mérites des uns et des autres et ne pas le cacher”.

Pour sa part, le diplomate Russe a reconnu que le Congo et la Russie ont eu une grande expérience dans le domaine scientifique et ont vécu toute l’histoire ensemble.

“Vous avez toute notre disponibilité de participer, si nécessaire, à une cérémonie pour renommer ce siège au nom de Vladmir Balabanov”, a-t-il rassuré.