COMMUNIQUE DE PRESSE – UN ATELIER POUR REDYNAMISER LE COMITE NATIONAL PHI CONGO

0
113
Exif_JPEG_420

UN ATELIER POUR REDYNAMISER LE COMITE NATIONAL PHI CONGO

BRAZZAVILLE, 20 JUIN (ACI) – L’Institut National de Recherche en Science Exactes et Naturelles (IRSEN) organise, sous le patronage du Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, avec l’appui de l’UNESCO du 21 au 23 juin 2018 à Brazzaville, un atelier de redynamisation du comité National du Programme Hydrologique International (PHI).

Le PHI comprend un conseil intergouvernemental qui supervise la planification et la mise en œuvre du programme, un bureau qui accompli toutes les fonctions du conseil et les comités nationaux PHI qui sont des structures exécutives du programme.

Le comité national PHI du Congo a été créé en tenant compte de la recommandation du conseil PHI, celui de compter parmi les membres, des scientifiques et des responsables des ressources en eau ainsi que des organes publics compétents, des associations professionnelles et des représentants de la société civile (ONG et secteur privé).

Seulement, le comité national PHI du Congo n’a produit aucun rapport, privant le Congo de profiter du réservoir informationnel en matière de Gestion Intégré des Ressources en Eau (GIRE).

La République du Congo a opté pour la GIRE et la réflexion sur l’opérationnalisation d’un comité national PHI Congo depuis 2010.

Le comité national devra impérativement coopérer étroitement avec le secrétariat général du PHI, les structures déconcentrées de l’UNESCO et avec le vice-président du conseil du PHI de la région. Il devra tisser et entretenir des liens solides avec la commission Nationale pour l’UNESCO, tenir la base des données du comité et conduire la diplomatie scientifique en matière de GIRE.

Cet atelier de redynamisation du comité National permettra au Congo de tirer le maximum de profit de l’expertise international en matière de GIRE, en renseignant et en participant aux débats autour des questions des données hydrométriques dans toutes ses formes.

Il s’agira donc de formuler des actions autour des thématiques de densification du réseau hydrométrique national, de réviser les normes hydrologiques, de la formation des institutions en matière d’hydrologie opérationnelle et l’éducation relative à l’eau, de l’écohydrologie et la résilience au changement climatique et la météorologie et ses effets sur l’hydrologie.

Le Programme Hydrologique International (PHI) de l’UNESCO est un programme intergouvernemental de coopération scientifique relatif à a gestion concertée des ressources en eau. Il a pour but d’approfondir les connaissances scientifiques et technologiques sur l’eau et promouvoir les systèmes de gestion de cette ressource naturelle tout en tenant compte des besoins et des contraintes économiques.

Le PHI, fondé en 1975 par l’UNESCO est consacré à la recherche dans le domaine de l’eau, à la gestion des ressources en eau ainsi qu’à l’éducation et au renforcement des capacités. Il est actuellement mis en évidence au travers de sa 8ème séquence intitulé PHI-VIII, basée sur l’actualité de l’eau.