ALLOCUTION DU MINISTRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE LU PAR LE DIRECTEUR DE CABINET A L’OCCASION DE LA JOURNÉE « PORTES OUVERTES » AU CENTRE DE RECHERCHE GÉOGRAPHIQUE ET DE PRODUCTION CARTOGRAPHIQUE Sous le thème : La Carte de A à Z.

0
303
  • Monsieur le Représentant de l’Administrateur-Maire de l’Arrondissement 1 Makélékélé,
  • Madame la Représentante de l’Administrateur-Maire de l’Arrondissement 2 Bacongo,
  • Messieurs les Directeurs Généraux des Administrations Publiques,
  • Messieurs les Directeurs Généraux des Instituts de Recherche,
  • Monsieur le Représentant du Délégué Général à la Recherche Scientifique et Technologique,
  • Messieurs les Directeurs des Centres et Structures d’Appui à la Recherche,
  • Distingués invités,
  • Mesdames et Messieurs,

La production de cartes, est l’une des missions du Centre de Recherche Géographique et de Production Cartographique qui nous accueille en cette circonstance. C’est donc le lieu tout indiqué pour parler de la carte et de ses usages.

Je tiens à féliciter la direction et le personnel du CERGEC pour l’organisation de cette journée « portes ouvertes » sur le thème « la carte de A à Z ».

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Devant la masse de plus en plus croissante de données à gérer, la carte permet d’immenses opportunités de communiquer synthétiquement et de dégager des informations stratégiques utiles aux décideurs publics et privés, locaux, nationaux et internationaux, quel que soit le domaine d’activité.

Par la carte on accède à l’immensité du monde. La carte dévoile, d’un trait, les contours insoupçonnés d’un territoire, elle donne à voir l’invisible.

Ces dernières années, les grandes avancées de l’informatique ont démultiplié les possibilités de représentation de l’information et de communication déjà offertes par la cartographie analogique.

Aujourd’hui, la cartographie numérique permet en effet un échange instantané de bases de données géographiques, au point que chacun pense pouvoir, en un clic, fabriquer sa propre carte visualisable, si possible, sur l’écran d’un Smartphone.

Activité réservée, il n’y a pas si longtemps, à quelques initiés, la fabrication de cartes est désormais à la portée du plus grand nombre.

Mais la cartographie est une science et comme toute science,      elle a ses codes, ses conventions, ses méthodes, son langage. Si      la carte est, comme on ne peut plus en douter, un excellent outil de l’exploration des territoires, de la projection et de l’évaluation des politiques publiques, elle reste néanmoins un mode d’expression dont il faut maîtriser les subtilités.

C’est tout l’intérêt de cette journée « portes ouvertes »  à laquelle nous convie le Centre de Recherche Géographique  et de production Cartographique sur le thème « la carte de A   à Z ».

Il nous est donné, à travers toutes les activités prévues ce jour, des expositions de documents, de la présentation des outils et des animations diverses, de découvrir les méandres de la fabrication d’une carte, de la collecte de données jusqu’à la rédaction cartographique.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Je vous invite donc tous, acteurs publics comme acteurs privés,    à profiter de cette journée, non pas pour devenir cartographe            en un jour, mais pour mesurer tout l’intérêt d’une production cartographique de qualité pour le déploiement de vos différentes activités.

Je voudrais m’adresser tout particulièrement aux institutions sous tutelle du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique pour les engager à recourir, autant que possible, aux ressources cartographiques pour valoriser leurs travaux.

Permettez-moi de vous faire observer à tous qu’une carte bien à propos peut suffire à emporter plus vite la conviction d’un décideur (notamment un décideur financier) là où un texte, même le plus intelligible qui soit, ferait l’objet d’interprétations pouvant ralentir ou altérer la prise de décision.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Le Centre de Recherche Géographique et de production Cartographique a vocation à devenir, j’allais dire à redevenir le référent national concernant l’information géographique    et la production cartographique. C’est un partenaire qui est prêt à prendre sa part, dans ses domaines de compétence, dans la réalisation de vos projets.

Il peut intervenir en aval, pour produire les cartes dont vous avez besoin. Il est surtout souhaitable qu’il soit impliqué en amont pour participer à la réflexion sur le choix des données à cartographier.

Monsieur le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique forme le vœu que les portes qui sont ouvertes à l’occasion de cette journée débouchent sur des partenariats profitables à tous et des réflexions utiles pour que vive la recherche au service du développement de notre pays.

Je vous remercie.