ALLOCUTION DE MONSIEUR JEAN- CLAUDE BOUKONO, DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L’OCCASION DE LA FORMATION SIG/CARTOGRAPHIE

0
324
  • Monsieur le Directeur du Centre de Recherche Géographique et de Production Cartographique,
  • Monsieur le Représentant de ESRI RWANDA,
  • Monsieur le Représentant de l’Agences Universitaire de la Francophonie,
  • Messieurs les Directeurs Généraux des Instituts de Recherche et d’Innovation Technologique,
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs des Centres de Recherche,
  • Distingués invités,
  • Mesdames et Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que je prends la parole à cette cérémonie d’ouverture de l’atelier de Formation sur les systèmes d’informations géographiques (SIG) etla cartographie autour du thème : « les SIG dans la gestion et la promotion du tourisme ».

Mais permettez-moi avant tout propos,d’adresser mes vifs remerciements à ESRI Rwanda pour leur implication et contribution multiforme à l’organisation de cet atelier d’une importance majeure parla qualité des participants et des thématiques qui y seront développées durant la formation ainsi qu’aux représentants des organismes nationaux de cartographie et des structures utilisatrices des informations géospatiales.

Leur présence est pour moi,la preuve éloquente de l’importance qu’ils accordent aux activités de formation et de renforcement de capacités.

Cet atelier constitue une partie des activités du projet cartographie des zones touristiques du Congo initié parle Centre de Recherche Géographique et de production Cartographique (CERGEC).Il a pour but de contribuer à la visualisation du potentiel du patrimoine naturel, culturel et historique du Congo, de promotion et de l’utilisation efficace des informations géospatiales.

L’information géospatiale qui contient des données correctes sur la localisation, la hauteur et les noms des lieux est un domaine transversal à plusieurs secteurs de développement d’un pays. Cela va sans dire qu’elle constitue l’information fondamentale pour l’aménagement du territoire.

En d’autres termes, le traitement des questions liées à notre vie de tous les jours, à savoir, l’éducation, l’environnement,la prévention des sinistres, le tourisme, l’agriculture, le transport, etc, repose essentiellement sur la disponibilité de l’information géospatiale.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Il est par ailleurs, indiqué que le manque d’information surles données géospatiales déjà disponibles constitue un obstacleà la promotion de leur utilisation efficace. A ce sujet, j’estime que la tenue de cet atelier aujourd’hui arrive à point nommé.

Dans cette perspective, je souhaite que cet atelier contribue, grâce aux efforts des participants et personnes concernés à la promotion de l’information géospatiale afin que celle-ci soit efficacement utilisée comme un outil pour favoriser  le développement socio-économique de notre pays.

Pour mettre fin à mon propos, je formule des vœux pour le développement du CERGEC, de toutes les organisations de cartographique représentées à cet atelier et de toutes personnes concernées par le projet cartographie des zones touristiques du Congo.

Je voudrais enfin souhaiter qu’à travers l’atelier d’aujourd’hui,  les liens de coopération entre ESRI Rwanda et le CERGEC se développent davantage.

Distingués invités

Mesdames et Messieurs,

Pendant cinq jours, avec l’expérience de notre partenaire ESRI Rwanda, vous allez poser les bases pour valoriser l’énorme potentiel de l’information géographique du Congo et inscrire le tourisme au cœur de la décision publique et privée.

En vous souhaitant pleins succès, au nom de Monsieur Martin Parfait Aimé COUSSOUD-MAVOUNGOU, Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, je déclare ouverts les travaux de l’atelier de formation sur les systèmes d’information géographiques et la cartographie.

Je vous remercie.